Observatoire de l'équilibre agro‑sylvo‑cynégétique

Pourquoi un Observatoire ?

Depuis leur réintroduction dans les années 1970, les populations de cervidés sont en nette progression. Les populations de sangliers présentent elles aussi une forte dynamique d’accroissement. Or, ces ongulés sauvages exercent une certaine pression sur les milieux agricoles et forestiers. Depuis plusieurs années, nombre de gestionnaires ou de propriétaires forestiers, d’exploitants agricoles, mais également de résidents déclarent subir des dégâts importants pouvant aller jusqu’à remettre en cause la pérennité de leurs activités (en savoir plus sur les dégâts d’ongulés sauvages).

Évolution des tableaux de chasse
Évolution des tableaux de chasse par espèce à l’échelle nationale
(source : Réseau Ongulés sauvages ONCFS-FNC-FDC, 2018)

L’article L425-4 du Code de l’environnement précise que l’équilibre agro‑sylvo‑cynégétique « consiste à rendre compatibles, d'une part, la présence durable d'une faune sauvage riche et variée et, d'autre part, la pérennité et la rentabilité économique des activités agricoles et sylvicoles. Il est assuré [...] par la gestion concertée et raisonnée des espèces de faune sauvage et de leurs habitats agricoles et forestiers » et « tend à permettre la régénération des peuplements forestiers dans des conditions économiques satisfaisantes pour le propriétaire, dans le territoire forestier concerné ».


L’atteinte de cet équilibre, tel que défini par la règlementation nationale, constitue l’un des objectifs du Parc national des Cévennes. Le choix des mesures de gestion appropriées (règlementation de la chasse, dispositifs de prévention, pratiques de gestion adaptées) nécessite pour cela de disposer de données fiables et objectives permettant d’apprécier l’état d’équilibre et de suivre son évolution dans le temps.

C’est pour répondre à ce défi complexe que l’établissement public du Parc national des Cévennes s’est engagé avec ses partenaires dans la création et la mise en œuvre d’un Observatoire partagé de l’équilibre agro‑sylvo‑cynégétique.